Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mardi 28 mars : Les sorties du "Mardi", c'est reparti...

L'année dernière c'était les "Mardis d'Enfer", cette année c'est pareil mais pour changer un peu (c'est du marketing) on va dire "Les Mardis au long cours". C'est ç'est à dire qu'on va "borner" pendant des heures, dans des endroits où on ne passe pas régulièrement et on essaie de faire du dénivelé. Bref : on va se faire mal à vélo !

Rendez-vous à 08H00 devant le Foyer Jean JAURÈS de LUC SUR ORBIEU. Ont répondu présent : Arnaud (toujours en vacances pour quelques jours encore) - Maurice - Georges - "Jef" et Marc.

Quelques précisions : Arnaud avait une soirée la veille, il s'est couché à 01heure du matin - Georges s'est fait arracher 2 dents la veille aussi, - "Jef" a encore les "jambes en bois" qu'il avait dimanche mais il a tenu malgré tout à nous accompagner. Il n'y a que Maurice qui est frais comme un gardon et qui semble nous narguer avec ses 74 balais.

On se prépare
On se prépare

On se prépare

Le parcours a été préparé à l'avance et diffusé. Donc tout le monde connaît l'itinéraire à suivre et les difficultés qui vont se succéder au fil des kilomètres.

Le profiel de la sortie

Le profiel de la sortie

Paramètre important : les conditions météo qui semblent idéales. Les prévisions sont optimistes, il va faire une journée splendide et le vent sera aux "abonnés absents".

Au départ, il y a de la brume, la température est douce et effectivement Éole est encore dans les bras de MORPHÉE.

Et c'est parti pour presque 6 heures de vélo... Direction FERRALS LES CORBIÈRES - montée du "Pinada" - effectivement Jean-François a du mal à suivre le tempo qu'impose Arnaud durant l'ascension. On se regroupe au sommet

La brume en montant "LE PINADA"

La brume en montant "LE PINADA"

Ça roule plutôt bien : ST LAURENT DE LA CABRERISSE - TALAIRAN - on attaque le Col de VILLEROUGE. "Jef" est à la peine mais il a la volonté de poursuivre. On l'attend à l'embranchement de "La Pierre Plantée" pour continuer avec lui. Nous sommes toujours dans le brouillard.

De TALAIRAN à l'embranchement de "La Pierre Plantée"
De TALAIRAN à l'embranchement de "La Pierre Plantée"
De TALAIRAN à l'embranchement de "La Pierre Plantée"
De TALAIRAN à l'embranchement de "La Pierre Plantée"

De TALAIRAN à l'embranchement de "La Pierre Plantée"

Le Col de VILLEROUGE -4 km pas vraiment durs mais "Jef" effectivement n'a pas "les bonnes jambes" aujourd'hui. Il continue malgré tout.

Le col de VILLEROUGE
Le col de VILLEROUGE
Le col de VILLEROUGE

Le col de VILLEROUGE

VILLEROUGE TERMENES - le col de LA TRANCHÉE (il n'a de Col que le nom) - FÉLINES TERMENES - Col de BEDOS : 3,5 km relativement roulant (5% en moyenne) - regroupement au sommet. A partir de FÉLINES TERMENES nous avons laissé le brouillard pour récupérer le soleil. Il fait meilleur.

Jusqu'au Col de BEDOS
Jusqu'au Col de BEDOS
Jusqu'au Col de BEDOS
Jusqu'au Col de BEDOS
Jusqu'au Col de BEDOS
Jusqu'au Col de BEDOS
Jusqu'au Col de BEDOS

Jusqu'au Col de BEDOS

Les "choses sérieuses" vont commencer. Descente jusqu'à LA ROQUE DE FA. Avant d'entrer dans le village on tourne à gauche D.1610 direction MASSAC. On attaque le Col de LA CASCAGNE.  Pas très long : un peu plus de 3 km mais avec des passages pentus à plus de 8%

Direction le Col de LA CASCAGNE
Direction le Col de LA CASCAGNE
Direction le Col de LA CASCAGNE

Direction le Col de LA CASCAGNE

Regroupement au sommet du Col de LA CASCAGNE. Il fait un temps splendide. Petite pause.

Petit moment de répit au sommet du Col de la CASCAGNE
Petit moment de répit au sommet du Col de la CASCAGNE
Petit moment de répit au sommet du Col de la CASCAGNE
Petit moment de répit au sommet du Col de la CASCAGNE
Petit moment de répit au sommet du Col de la CASCAGNE

Petit moment de répit au sommet du Col de la CASCAGNE

Le seul vrai problème est que nous sommes dans une zone désertique où il n'y a aucun commerce dans un rayon de 30 km. Nous sommes à la recherche d'un point d'eau. Descente vers le village de MASSAC et ses 30 habitants. Aucune âme qui vive à l'horizon. Il y a une fontaine avec une pompe à bras. On ne s'arrête pas longtemps car il y a encore des difficultés à venir.

Passage rapide à MASSAC
Passage rapide à MASSAC
Passage rapide à MASSAC

Passage rapide à MASSAC

Il faut prendre direction SOULATGÉ - à la sortie de MASSAC ça monte à nouveau, c'est le col de CEDEILLAN - un peu plus de 3 km également avec un pourcentage à 5/6%, ça se monte au train - regroupement au sommet.

Le Col de CEDEILLAN
Le Col de CEDEILLAN
Le Col de CEDEILLAN
Le Col de CEDEILLAN
Le Col de CEDEILLAN
Le Col de CEDEILLAN
Le Col de CEDEILLAN
Le Col de CEDEILLAN

Le Col de CEDEILLAN

5 kilomètres de descente avec vue sur les sommets pyrénéens enneigés. Et subitement à droite la route avec le panneau "AURIAC", c'est là qu'il faut tourner ! C'est le Col de LA REDOULADE !

3,5 km d'ascension. Le début à 7% - pendant 2 km ça oscille de 6,5 % à 9 % - c'est dur, voire très dur ! Et le dernier kilomètre encore plus dur, le pourcentage monte à 2 chiffres : 10 %. Ouf ! le sommet. C'est la pause déjeuner. "Jef" en a bavé mais à force de volonté, il y est arrivé. En principe les difficultés sont derrière nous. Le reste du parcours va être plus cool !

Le Col de LA REDOULADE
Le Col de LA REDOULADE
Le Col de LA REDOULADE
Le Col de LA REDOULADE
Le Col de LA REDOULADE
Le Col de LA REDOULADE
Le Col de LA REDOULADE
Le Col de LA REDOULADE
Le Col de LA REDOULADE

Le Col de LA REDOULADE

Descente et dernier "coup de cul" pour monter à AURIAC. Ensuite ça va rouler en direction du Pont d'ORBIEU et de LANET.

D'AURIAC à LANET
D'AURIAC à LANET
D'AURIAC à LANET
D'AURIAC à LANET
D'AURIAC à LANET
D'AURIAC à LANET
D'AURIAC à LANET

D'AURIAC à LANET

Les Gorges de l'ORBIEU - un petit vent marin contraire va contrarier notre progression - Jean-François puise dans ses réserves pour essayer de rester dans les roues mais il avance au courage car dès que la route s'élève il décroche - on arrive à MONTJOI - arrêt obligatoire à la fontaine du village pour refaire le plein des bidons.

A MONTJOI
A MONTJOI
A MONTJOI
A MONTJOI

A MONTJOI

Et ça repart VIGNEVIEILLE - ST MARTIN DES PUITS - ST PIERRE DES CHAMPS - on arrive à rouler quand même relativement vite.

VIGNEVIEILLE - ST MARTIN DES PUITS - ST PIERRE DES CHAMPS
VIGNEVIEILLE - ST MARTIN DES PUITS - ST PIERRE DES CHAMPS
VIGNEVIEILLE - ST MARTIN DES PUITS - ST PIERRE DES CHAMPS
VIGNEVIEILLE - ST MARTIN DES PUITS - ST PIERRE DES CHAMPS
VIGNEVIEILLE - ST MARTIN DES PUITS - ST PIERRE DES CHAMPS
VIGNEVIEILLE - ST MARTIN DES PUITS - ST PIERRE DES CHAMPS

VIGNEVIEILLE - ST MARTIN DES PUITS - ST PIERRE DES CHAMPS

Enfin on arrive à LAGRASSE. Il est décidé de façon unanime d'aller prendre un rafraîchissement à la terrasse d'un bistrot. Pause bienfaisante, c'est Maurice qui régale. Merci Maurice !

Une pause rafraîchissante à LAGRASSE
Une pause rafraîchissante à LAGRASSE
Une pause rafraîchissante à LAGRASSE

Une pause rafraîchissante à LAGRASSE

On repart sur un itinéraire basique, sauf Maurice qui passe par le "mur" (9/10%) du chemin du PLANEL. On se retrouve à RIBAUTE et on embraye pour aller à FABREZAN - à FABREZAN nous sommes pris à partie par un véhicule de la maréchaussée. Ses occupants n'apprécient pas notre façon de rouler. Ils nous "coincent" à la sortie de FABREZAN.

Nous sommes invectivés par le clone du pandore Tropézien des films de Jean GIRAUT. C'est un adjudant il est accompagné par un sumotori de sexe féminin. Lui 1,70 m - 50 kg - elle, est Maréchal des Logis Chef (tout de même) : 1,85 m - 100 kg (à la louche). Il s'excite tout seul, nous fait la morale, manque de se faire écraser pour nous faire une démonstration sur la route, n'en a rien à faire de tout ce qu'on peut lui dire. Il suffit de lui dire : "Vous avez raison mon Adjudant" pour qu'il se calme et nous laisse repartir.

De RIBAUTE à FABREZAN
De RIBAUTE à FABREZAN
De RIBAUTE à FABREZAN

De RIBAUTE à FABREZAN

Après ces "émotions" nous continuons tranquillement et prudemment FERRALS LES CORBIÈRES - LUC SUR ORBIEU - 120 km au compteur et 1450 m de dénivelé - Maurice joue encore les prolongations et m'accompagne  jusqu'à ORNAISONS. Cela fera 130 km pour lui.

Bravo "Jef" pour ton courage, tu es allé jusqu'au bout malgré ton manque de forme.

Une belle sortie effectuée par une belle journée. Vivement mardi prochain...

La fin du parcours
La fin du parcours
La fin du parcours

La fin du parcours

Tag(s) : #Sorties

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :