Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Samedi 13 mai : La route des Châteaux Cathares

y a de belles sorties à vélo. Généralement ce sont des sorties qui ne sont pas faciles (euphémisme) et dont on se souvient parce que les paysages traversés, les routes sur lesquelles on roule ont tendance à "gommer" un peu les difficultés qui accompagnent l'itinéraire.

Et pour les belles sorties on peut faire confiance à René, celui de BIZANET (pas celui d'ALBAS). Quand il propose une de ces sorties, on sait parfaitement :  1) que ce ne sera pas "facile" - 2) qu'on va aller rouler dans des "coins" où on n'est rarement allé se perdre, voire pas du tout - 3) que tout sera organisé "au cordeau" - 4) qu'à l'arrivée, malgré la fatigue, on aura la satisfaction d'avoir passé une bonne journée et que seul le plaisir restera ainsi que de merveilleux souvenirs.

C'est ce qui s'est passé ce samedi. Départ à 06H30 de BIZANET. Ont répondu présent pour aller "se faire mal" : René donc - Jean - Henri - Régis - Michel - Christophe - Pierre - Jean-Michel - Sabine - Georges et Marc. Parcours de liaison jusqu'à PADERN.

Départ de BIZANET
Départ de BIZANET
Départ de BIZANET

Départ de BIZANET

Arrivée à PADERN. On se prépare, on prépare les vélos. Une inconnue : la météo. Ce matin il fait beau mais après consultations des prévisions de la journée il y a une possibilité de menaces orageuses à partir de 14H00 sur le secteur où il est prévu de rouler. On a donc intérêt à ne pas trop traîner en route pour éviter de "se faire surprendre" par la pluie.

Préparatifs de départ à PADERN
Préparatifs de départ à PADERN
Préparatifs de départ à PADERN

Préparatifs de départ à PADERN

PADERN est un petit village surplombé par les ruines d'un Château médiéval. Il ouvre la liste des différents châteaux que nous aurons l'occasion de voir au cours de notre sortie.

Le Château de PADERN
Le Château de PADERN
Le Château de PADERN

Le Château de PADERN

Et c'est parti pour quelques heures de selle. Direction CUCUGNAN, c'est du faux-plat montant. pas dur du tout. Le ciel est bleu et pour l'instant il n'y a pas de vent. Un vrai plaisir.

A CUCUGNAN
A CUCUGNAN
A CUCUGNAN
A CUCUGNAN
A CUCUGNAN
A CUCUGNAN
A CUCUGNAN

A CUCUGNAN

Après CUCUGNAN, la route va s'élever progressivement. Pas vraiment pentu mais ça monte. Le Col du TRIBY. On arrive à DUILHAC SOUS PEYREPERTUSE et dans la foulée les cols (petits) de la CROIX DESSUS et de GRÈS. On arrive sur le plateau qui nous permet d'admirer au-dessus le Château de PEYREPERTUSE. Magnifique.

Le Château de PEYREPERTUSE
Le Château de PEYREPERTUSE
Le Château de PEYREPERTUSE
Le Château de PEYREPERTUSE
Le Château de PEYREPERTUSE
Le Château de PEYREPERTUSE

Le Château de PEYREPERTUSE

La route continue en faux plat montant. SOULATGE - le Col d'ENGUILHEM et descente VERS CUBIÈRES SUR CINOBLE avant de prendre l'embranchement des Gorges de GALAMUS

Direction les Gorges de GALAMUS
Direction les Gorges de GALAMUS
Direction les Gorges de GALAMUS
Direction les Gorges de GALAMUS
Direction les Gorges de GALAMUS
Direction les Gorges de GALAMUS
Direction les Gorges de GALAMUS
Direction les Gorges de GALAMUS
Direction les Gorges de GALAMUS
Direction les Gorges de GALAMUS
Direction les Gorges de GALAMUS
Direction les Gorges de GALAMUS
Direction les Gorges de GALAMUS

Direction les Gorges de GALAMUS

Les Gorges de GALAMUS : site majestueux et grandiose ! On se sent tout petit dans cette nature immense mais on apprécie ces paysages sauvages et merveilleux. On s'arrête pour prendre le temps d'admirer et faire quelques photos.

Les Gorges de GALAMUS
Les Gorges de GALAMUS
Les Gorges de GALAMUS
Les Gorges de GALAMUS
Les Gorges de GALAMUS
Les Gorges de GALAMUS
Les Gorges de GALAMUS
Les Gorges de GALAMUS
Les Gorges de GALAMUS
Les Gorges de GALAMUS
Les Gorges de GALAMUS
Les Gorges de GALAMUS
Les Gorges de GALAMUS
Les Gorges de GALAMUS

Les Gorges de GALAMUS

On est entré en Pays Catalan et dans les Pyrénées Orientales. Descente vers le village de ST PAUL DE FENOUILLET. On va emprunter le D.117 pendant 2 km avant de reprendre une petite route plus modeste qui va nous amener à PRUGNANES et le Col de PÉRALBE.

Diection PRUGNANES
Diection PRUGNANES
Diection PRUGNANES
Diection PRUGNANES
Diection PRUGNANES
Diection PRUGNANES
Diection PRUGNANES

Diection PRUGNANES

Descente et arrivée à CAUDIÈS DE FENOUILLÈDES (Km45). Là nous avons "mangé notre pain blanc" car la suite à venir va être plus "costaude". Petite pause avant d'attaquer "dans le dur". C'est également là que nous quittent Jean - Régis et Henri pour retourner à PADERN, en passant par MAURY et le GRAU DE MAURY.

La pause à CAUDIÈS DE FENOUILLÈDE
La pause à CAUDIÈS DE FENOUILLÈDE
La pause à CAUDIÈS DE FENOUILLÈDE
La pause à CAUDIÈS DE FENOUILLÈDE
La pause à CAUDIÈS DE FENOUILLÈDE
La pause à CAUDIÈS DE FENOUILLÈDE
La pause à CAUDIÈS DE FENOUILLÈDE

La pause à CAUDIÈS DE FENOUILLÈDE

La reprise se fait sur la D.117, en faux plat montant. Ça roule plutôt rapidement pour ne pas rester trop longtemps sur cet axe fréquenté par la circulation automobile. On arrive ainsi à LAPRADELLE PUILAURENS. On peu apercevoir sur les hauteurs le Château de PUILAURENS.

Diection le Château de PUILAURENS
Diection le Château de PUILAURENS
Diection le Château de PUILAURENS
Diection le Château de PUILAURENS
Diection le Château de PUILAURENS
Diection le Château de PUILAURENS
Diection le Château de PUILAURENS

Diection le Château de PUILAURENS

La route à gauche, comme pour aller visiter le Château de PUILAURENS. Château visible depuis la route.  Du faux plat montant. René a prévenu " le Col d'AUSSIÈRES, il est long (14 km) mais pas dur". il faut comprendre qu'il n'est pas dur pour lui. C'est vrai que les 6 premiers kilomètres sont peu pentus mais au fur et à mesure le pourcentage augmente. A partir de SALVEZINES, on peut voir le cours de la BOULZANE qui descend. L'endroit est magnifique ! On passe GINCLA, puis MONTFORT SUR BOULZANE. Avant MONTFORT SUR BOULZANE, Christophe et René qui réparent une roue arrière crevée. Pas de chance Christophe ! A la sortie du village un panneau qui indique l'enneigement du Col en hiver. Là, la pente s'accentue à 8%. Certains passages à 9% et rarement sous les 7% pendant les 4 km suivants qui vous amènent au sommet du Col. Ouf !!!

vers le Col d'AUSSIÈRES
vers le Col d'AUSSIÈRES
vers le Col d'AUSSIÈRES
vers le Col d'AUSSIÈRES
vers le Col d'AUSSIÈRES
vers le Col d'AUSSIÈRES
vers le Col d'AUSSIÈRES
vers le Col d'AUSSIÈRES
vers le Col d'AUSSIÈRES
vers le Col d'AUSSIÈRES
vers le Col d'AUSSIÈRES
vers le Col d'AUSSIÈRES
vers le Col d'AUSSIÈRES

vers le Col d'AUSSIÈRES

On pense enfin pouvoir se défouler dans de la descente mais non. En haut du Col,  précisément à partir de l'emplacement du panneau, il faut encore rouler pendant 2 km en faux plat montant avant de basculer dans la descente qui va nous amener à RABOUILLET. Descente également pour rejoindre SOURNIA. C'est là qu'est prévue la pause déjeuner mais on commence à sentir des gouttes et le ciel n'est pas vraiment au beau fixe. La pause sera très courte pour éviter de prendre l'orage qui semble se rapprocher.

A SOURNIA
A SOURNIA
A SOURNIA
A SOURNIA
A SOURNIA
A SOURNIA
A SOURNIA
A SOURNIA

A SOURNIA

Bien évidemment, ça repart dans le sens de la montée vers PRATS DE SOURNIA - LE VIVIER. Après il faut continuer en suivant LESQUERDE - 2 petits Cols : le Col DELL TAUC et le Col de POURTEIL. Ce sont de petites ascensions pas très dures, ni très longues mais avec l'accumulation des montées précédentes, ça commence à faire mal dans les cuisses dès que la route s'élève (du moins pour moi).

Jusqu'à LESQUERDE
Jusqu'à LESQUERDE
Jusqu'à LESQUERDE
Jusqu'à LESQUERDE
Jusqu'à LESQUERDE
Jusqu'à LESQUERDE
Jusqu'à LESQUERDE
Jusqu'à LESQUERDE
Jusqu'à LESQUERDE
Jusqu'à LESQUERDE
Jusqu'à LESQUERDE
Jusqu'à LESQUERDE

Jusqu'à LESQUERDE

Jusqu'à présent cela a été dur ! Mais à partir de MAURY, je pense personnellement que cela va être TRÈS DUR. En effet il y a un peu plus de 115 km au compteur et il reste le GRAU DE MAURY à escalader pour arriver jusqu'à l'embranchement qui mène au Château de QUÉRIBUS. 5 km à partir de MAURY. Dès le début une rampe de 2 km qui monte jusqu'à 11%. C'est dur ! Les 3 autres derniers kilomètres sont plus roulants entre 6  et 7,5% avant d'arriver au sommet. Regroupement avant d'attaquer la descente en direction de CUCUGNAN.

Au Château de QUÉRIBUS
Au Château de QUÉRIBUS
Au Château de QUÉRIBUS
Au Château de QUÉRIBUS
Au Château de QUÉRIBUS
Au Château de QUÉRIBUS
Au Château de QUÉRIBUS
Au Château de QUÉRIBUS
Au Château de QUÉRIBUS
Au Château de QUÉRIBUS
Au Château de QUÉRIBUS
Au Château de QUÉRIBUS
Au Château de QUÉRIBUS

Au Château de QUÉRIBUS

Ça y est les difficultés sont derrière nous. Descente rapide vers CUCUGNAN et retour en faux plat descendant direction PADERN. Content d'être arrivé et de pouvoir ranger le vélo dans la voiture. Christophe, prévoyant, a amené une glacière et nous fait généreusement profiter de délicieuses boissons fraîches maltées et houblonnées. Merci Christophe car on a bien chercher un établissement afin de pouvoir "payer notre tournée mais les recherches sont restées vaines.

Une belle journée de vélo, dure soit mais elle restera dans la rubrique des "bons souvenirs". Merci à René de nous avoir concocté cette sortie. Merci à tous ceux qui ont participé à cette Randonnée. Et bien sûr : à la prochaine...

le retour à PADERN
le retour à PADERN
le retour à PADERN
le retour à PADERN
le retour à PADERN
le retour à PADERN
le retour à PADERN
le retour à PADERN
le retour à PADERN
le retour à PADERN

le retour à PADERN

Tag(s) : #Sorties

Partager cet article

Repost 0